Sélectionner une page

Georges Kohnen

LA RÉVÉLATION

Panama City, un dimanche de 2018. 
Alors en mission professionnelle pour Sanofi, Georges est invité par une amie française, Gaby, à collaborer sur une version revisitée d’un tableau de Diego Rivera, intitulé Fête de la fleur. Un hasard pour certains, une révélation pour lui, dans le sens où ce jour allait marquer un tournant dans sa vie. En effet, leur toile collaborative à peine terminée, Georges allait acheter son propre matériel de peinture pour s’adonner en solitaire à sa nouvelle passion.

LA RÉVÉLATION

Panama City, un dimanche de 2018. 
Alors en mission professionnelle pour Sanofi, Georges est invité par une amie française, Gaby, à collaborer sur une version revisitée d’un tableau de Diego Rivera, intitulé Fête de la fleur. Un hasard pour certains, une révélation pour lui, dans le sens où ce jour allait marquer un tournant dans sa vie. En effet, leur toile collaborative à peine terminée, Georges allait acheter son propre matériel de peinture pour s’adonner en solitaire à sa nouvelle passion.

Georges Kohnen

ORIGINES

Né à Lille en 1990, Georges Kohnen emprunte peu à peu les pas de sa mère, peintre sculpteur et ancienne professeure d’arts plastiques. 
Petit, elle disait de lui qu’il avait un talent naturel pour créer. Cartésien de nature, ce n’est qu’à 25 ans que Georges à commencer à la croire.

Dimanche de peinture dans l’atelier de Gaby (Panama, 2018)

ORIGINES

Né à Lille en 1990, Georges Kohnen emprunte peu à peu les pas de sa mère, peintre sculpteur et ancienne professeure d’arts plastiques. 
Petit, elle disait de lui qu’il avait un talent naturel pour créer. Cartésien de nature, ce n’est qu’à 25 ans que Georges à commencer à la croire.

Dimanche de peinture dans l’atelier de Gaby (Panama, 2018)

INFLUENCES & STYLE

INFLUENCES & STYLE

Véritable globe-trotter avec une attirance toute particulière pour l’Amérique latine, sa peinture est fortement influencée par ses expériences de vie au Mexique, Brésil, Panama et en Martinique. Amoureux éperdu du Mexique, il a été marqué par la visite de la Casa Azul de Frida Kahlo,  durant son année d’échange universitaire à Mexico en 2012.
Georges admire Picasso, Miro, Klee et autres:  Matisse, Dubuffet, Calder, le Corbusier ou encore Basquiat. Il essaie de s’en inspirer tout en ayant un style propre et moderne. Spontanéité du trait, candeur et naïveté de l’expression mais aussi maturité et réflexion dans le choix des thèmes. Son travail est aussi emprunt d’une palette de couleurs joyeuse. Chez Pinamar, les tracés se chevauchent, se confondent pour laisser libre cours à l’imagination du spectateur.

Véritable globe-trotter avec une attirance toute particulière pour l’Amérique latine, sa peinture est fortement influencée par ses expériences de vie au Mexique, Brésil, Panama et en Martinique. Amoureux éperdu du Mexique, il a été marqué par la visite de la Casa Azul de Frida Kahlo,  durant son année d’échange universitaire à Mexico en 2012.
Georges admire Picasso, Miro, Klee et autres:  Matisse, Dubuffet, Calder, le Corbusier ou encore Basquiat. Il essaie de s’en inspirer tout en ayant un style propre et moderne. Spontanéité du trait, candeur et naïveté de l’expression mais aussi maturité et réflexion dans le choix des thèmes. Son travail est aussi emprunt d’une palette de couleurs joyeuse. Chez Pinamar, les tracés se chevauchent, se confondent pour laisser libre cours à l’imagination du spectateur.

Pascale Kohnen, l’autre artiste de la famille

Pascale Kohnen, l’autre artiste de la famille

L’atelier familial au cœur de la Provence

SUPPORTS & MÉDIUMS

SUPPORTS & MÉDIUMS

Georges aime travailler sur grands formats (ses tableaux standard mesurent 122 * 94,5 cm), ce qui lui permet de laisser éclater sa créativité. Il a débuté sur toile de jute avant d’évoluer peu à peu vers un support en bois (panneaux de bois et MDF) puis sur châssis entoilés. La peinture acrylique lui permet une spontanéité d’exécution qui répond à ses desseins.

Georges aime travailler sur grands formats (ses tableaux standard mesurent 122 * 94,5 cm), ce qui lui permet de laisser éclater sa créativité. Il a débuté sur toile de jute avant d’évoluer peu à peu vers un support en bois (panneaux de bois et MDF) puis sur châssis entoilés. La peinture acrylique lui permet une spontanéité d’exécution qui répond à ses desseins.

Visite de la casa azul de Frida Kahlo (Mexico, 2016)

Visite de la casa azul de Frida Kahlo (Mexico, 2016)

Marché d’art Otomi, Mexique

Marché d’art Otomi, Mexique

Masques Embera du Panama

Masques Embera du Panama

LE PROJET

LE PROJET

Diplômé en 2012 d’un Master en commerce international, Georges travaille dans le domaine de la logistique depuis près de 8 ans. Dans un contexte sanitaire et professionnel incertain lié à la pandémie de Covid-19,  Georges y voit une opportunité de se consacrer pleinement à la peinture, donnant un nouveau sens à sa vie. Il entreprend de retourner au Mexique fin 2020. C’est là-bas qu’il crée sa première vraie série de peintures sur bois intitulée « Mexico » et qu’il trouve son nom d’artiste. Ce sera Pinamar.
Rentré en France au printemps 2021, Georges est determiné à faire connaître son travail. Retrouvez les peintures de Pinamar dans la galerie pour avoir un aperçu de son univers haut en couleur.

Diplômé en 2012 d’un Master en commerce international, Georges travaille dans le domaine de la logistique depuis près de 8 ans. Dans un contexte sanitaire et professionnel incertain lié à la pandémie de Covid-19,  Georges y voit une opportunité de se consacrer pleinement à la peinture, donnant un nouveau sens à sa vie. Il entreprend de retourner au Mexique fin 2020. C’est là-bas qu’il crée sa première vraie série de peintures sur bois intitulée « Mexico » et qu’il trouve son nom d’artiste. Ce sera Pinamar.
Rentré en France au printemps 2021, Georges est determiné à faire connaître son travail. Retrouvez les peintures de Pinamar dans la galerie pour avoir un aperçu de son univers haut en couleur.

La flac 122cm L x 95cm H 2021 Support contreplaqué Pin 9mm

Premières peintures sur toile de jute